La rétinopathie sous toutes ses formes

Cette affection de la rétine atteint en particulier les sujets diabétiques mais pas seulement. Zoom sur les différentes rétinopathies…

 

La rétinopathie sous toutes ses formes

"La plupart du temps, la solution consiste à trouver des aides visuelles pour grossir les objets. Parfois, un bon éclairage et une aide optique basique, comme une loupe, suffisent pour pouvoir lire de nouveau."

Christian Mérat , opticien Krys

 

La rétine en bref

La rétine est la membrane qui reçoit les images au fond de l’œil. Elle permet de fixer les images comme une pellicule dans un appareil photo, de distinguer les formes, les mouvements et les couleurs. Une rétinopathie entraîne une baisse de la vision.

Diabétique ou hypertensive ?

Complication du diabète, la rétinopathie diabétique est due à la quantité excessive de sucre ou de glucose dans le sang qui affaiblit les parois des vaisseaux sanguins de la rétine.

La rétinopathie hypertensive peut survenir dans le cadre d’une tension artérielle trop élevée qui provoque un rétrécissement des artères.

Quel diagnostic ?

Diabétique ou hypertensive, la rétinopathie est diagnostiquée à l’aide d’un ophtalmoscope. Il projette une lumière vive jusqu’au fond de l’œil. L’ophtalmologiste peut ainsi observer les artères de la rétine et de rechercher d’éventuels signes de dilatation des vaisseaux sanguins.

Quelles solutions ?

Aujourd’hui, plusieurs affections de la rétine sont traitées à l’aide de lasers. Mais, dans certains cas, le recours aux aides visuelles constitue un précieux moyen pour retrouver une qualité de vie satisfaisante.

Cas particuliers :

Plus rare, la rétinopathie pigmentaire est héréditaire et due à la dégénérescence des photorécepteurs de l’œil. La rétinopathie solaire est liée à une exposition intense de l’œil au rayonnement ultraviolet, par exemple lors des éclipses solaires.

Dans ces deux cas, le port de verres teintés sera d’autant plus recommandé pour lutter contre les effets du soleil.