Baromètre de l’Asnav 2015 : les Français sont préoccupés par leur vue… mais des efforts restent à faire !

Les opticiens Krys souhaitent relayer les résultats 2015 du baromètre de l’Association nationale pour l’amélioration de la Vue (AsnaV). Réalisé par Opinion way pour la dixième année consécutive, ce baromètre contribue à comprendre l’importance que les Français accordent à leur vue et identifie l’évolution des pratiques en matière de santé visuelle. En 2015, malgré le fait que les Français sont conscients de l’importance de leur santé visuelle, il reste encore du chemin à faire en termes de prévention et de comportements.

 français et la vue

Soucieux de leur santé visuelle, les Français ne respectent pourtant pas toujours les bonnes pratiques.

La vue est un des sujets de santé qui préoccupe le plus les Français. C’est encore cette année la première préoccupation devant les problèmes cardio-vasculaires, dentaires, auditifs ou de poids. 59% des Français déclarent y apporter plus de soins ou d’attention que par le passé.

Le contrôle et le suivi de la vue par l’ophtalmologiste sont des rendez-vous que les Français ne négligent pas. 68% font contrôler leur vue au moins tous les deux ans et 72% ont fait contrôler leur vue il y a moins de 2 ans.

Les Français ne portent pas systématiquement leur équipement visuel.

Cependant, une fois que les Français sont équipés de lentilles ou de lunettes, ils déclarent ne pas les porter systématiquement. C’est un des points marquants de l’édition 2015 du baromètre.

  • 23% ne les portent pas devant leur ordinateur pour les loisirs
  • 21% des porteurs de lunettes ne les utilisent pas au travail
  • 24% des Français ne les portent pas pour regarder la télévision

Qu’est ce qui explique ces résultats ? 67% des Français pensent ne pas en avoir besoin et 18% oublient, tout simplement !

Face aux écrans, au volant ou au soleil… les bonnes pratiques sont aléatoires.

Les Français adoptent toujours des comportements à risque dans certaines situations, que ce soit devant leurs écrans, pour la conduite ou encore au soleil.

  • 23% des Français estiment trop solliciter leur vue mais ne sont pas prêts à réduire le temps qu’ils passent devant les écrans. Ils passent en moyenne 5h17 par jour devant des écrans (télévision, ordinateur, téléphone ou tablette/liseuse), même si 36% d’entre eux reconnaissent qu’un usage intensif a des effets négatifs et 38% ressentent des troubles visuels (fatigue oculaire, picotements, etc.).
  • Chez les 16/24 ans, le temps passé face aux écrans atteint même 7h54. Près de la moitié d’entre eux soit 48 %, se plaint de la gêne occasionnée sur leur vision.
  • Même si 74% de la population française reconnait que les problèmes de vue ont des effets très importants sur la conduite, 1 Français sur 3, soit 29% des porteurs d’une correction visuelle déclare ne jamais la porter pour conduire.

Malheureusement, de trop nombreux conducteurs encore, jeunes ou moins jeunes, sous-estiment les risques d’une mauvaise vue pour la conduite et la sécurité routière :

  • 71% des Français possèdent une paire de solaires, c’est 6 points de moins qu’en 2014.
  • Pour ceux qui sont équipés, le port de lunettes de soleil n’est pas systématique.
  • Très fréquent par temps ensoleillé (à la plage 91%, à la montagne 81% ou au volant 81%), le port des solaires est moins régulier quand la luminosité ambiante devient gênante ou que le danger du soleil semble moins évident.

Vue des enfants : il faudrait instaurer les bons réflexes de prévention au plus tôt.

Les parents restent attentifs à la santé visuelle de leurs enfants, c’est en effet la 2ème préoccupation après les problèmes de dents.

Ils retardent cependant encore trop souvent le moment du premier contrôle. 37% des Français trouvent utile de réaliser une première visite des enfants avant l’âge de 4 ans.

Le suivi ophtalmologique est légèrement en baisse comparé à l’année précédente :

  • 52% des parents programment la 1ère visite comme un simple contrôle de routine (-2 points) ;
  • 25% suspectent un problème ou une maladie pour programmer la 1ère visite (- 15 points) ;
  • Et 38% (- 15 points) le font suite à une gêne ressentie par l’enfant (yeux qui piquent ou qui grattent, fatigue visuelle, maux de tête…), à condition qu’il puisse l’exprimer !

Par ailleurs, autre fait marquant de ce baromètre, les parents ont tendance à oublier d’équiper leur(s) enfant(s) d’une paire de solaires : seuls 69% des enfants ont des lunettes de soleil (- 7 points).

Même si les français mesurent l’importance de leur santé visuelle et celle de leurs enfants, il est important pour eux d’adopter les bons gestes et de développer de nouveaux réflexes. Encore une fois cette année, le baromètre de l’Asnav nous montre qu’il reste des efforts de prévention à faire pour éveiller les prises de conscience.

Si vous avez des questions sur votre vue ou celle de vos enfants, n’hésitez pas à en parler à votre opticien Krys qui se fera un plaisir de vous renseigner !