Tout savoir sur l’herpès de l’oeil

L’herpès oculaire constitue la première cause des cas de cécité d’origine infectieuse, au sein des pays industrialisés. Voyons quels symptômes permettent de le reconnaître et comment on peut le traiter.

 

Quelle est la cause de l’herpès de l’œil ?

Un virus appelé HSV-1 (herpès Simplex Virus) est le grand responsable de l’herpès oculaire. Il est facilement transmissible par le contact avec les muqueuses ou la peau d’une personne infectée. Un nouveau-né peut attraper un herpès de l'oeil si sa mère était infectée d’un herpès génital, à sa naissance. La maladie peut aussi s’auto-transmettre, lorsqu’un sujet présentant de l’herpès labial touche son œil après avoir gratté son bouton de fièvre.


Par quels symptômes identier l’herpès de l’oeil ?

Au début, on peut confondre l'herpès de l'oeil avec une conjonctivite aiguë. En effet, l’œil présente un aspect rougeâtre, il est larmoyant et la paupière semble un peu ou très gonflée ; de plus, une sensation de "grains de sable dans l'oeil" est ressentie par le sujet. Lorsque des petites vésicules regroupées en bouquet sont présentes dans la zone oculaire et sur la paupière, ou si apparaît un bouton de fièvre, il faut consulter rapidement un ophtalmologiste, car ce sont les signes caractéristiques de l’herpès de l'oeil. Une fois que la pathologie a été diagnostiquée, il peut y avoir récurrence ; à chaque épisode, la maladie s’aggrave et peut endommager la cornée, provoquant peu à peu l’opacification de celle-ci. Les attaques fréquentes de ce virus causent des lésions nerveuses qui font diminuer la sensibilité de l’œil. Dans certains cas, une greffe de cornée s’avère essentielle. De la formation des vésicules à la perte de la croûte qui se formera sur la peau, la contagiosité est maximale.


Quels sont les traitements de l'herpès de l'oeil ?

Quand cette maladie ophtalmique n'est pas traitée rapidement par un médecin, elle dégénère en kératite herpétique et la vision en est altérée. Par contre, lorsque pris à temps par un ophtalmologiste, l'herpès de l'oeil pourra être traité par des antibiotiques (anti-herpétiques). Par ailleurs, parfois les antiviraux ne suffisent pas et le spécialiste doit associer des corticoïdes au traitement en raison de leurs vertus anti-inflammatoires. S’il y a récidive, la maladie devient alors chronique et nécessite en parallèle une routine quotidienne de traitements variés (application locale de pommade ophtalmique, comprimés, collyres…). Il faut savoir que ce virus demeure toujours présent dans l’organisme, même s’il ne se manifeste pas activement. L’exposition au soleil, la fièvre, le stress et la fatigue constituent des facteurs favorisants, car ils diminuent nos défenses immunitaires.