Portrait d’ opticien : dans les yeux de Rodolphe Maneval

Rodolphe Maneval est opticien Krys à Lyon, il fait partie depuis 2 ans du panel d’opticiens de l'enseigne qui choisissent en exclusivité les nouveaux modèles des collections Krys, pour les marques You-K,  Mademoiselle Lunettes, H/design, Kiss et Like me. Nous l’avons interviewé pour en savoir plus sur les tendances Mode des lunettes !

Bonjour Rodolphe, pouvez-vous vous présenter et nous dire comment se passe votre action au sein du groupe de travail opticien dont vous faites partie ?

Depuis 1998, je possède un magasin Krys dans le centre-ville de Lyon qui est très axé sur la mode et les tendances actuelles. On m’a choisi pour participer au Panel depuis 1 an et demi. Au départ on a fait un état des lieux et on a monté un cahier des charges pour être cohérents. On valide ensemble les lunettes 6-8 mois avant leur sortie en boutique. On réfléchit aux actions commerciales que l’on pourrait lancer, on passe aussi certaines journées dans des cabinets de tendance. Pour choisir les modèles, on prend en compte de nombreux critères comme l’évolution du mode de vie, de la mode textile… Mais aussi les points forts et les points d’amélioration de nos collections précédentes. On recherche une unité dans la collection, une identité et il ne faut pas qu’elle soit lisse… On n’est pas là pour répondre à l’ensemble des besoins. Mais on souhaite répondre à l’image que l’on veut donner à Krys. On a pris un risque quand on a décidé de faire du 100% acétate pour la collection Mademoiselle Lunettes, on voulait donner une image tendance et pourtant le risque a payé !

D’où viennent les tendances pour les lunettes ?

L’Italie est le cœur de la mode pour les lunettes, les tendances y sont très pointues car beaucoup de paires de lunettes sont fabriquées et designées en Italie. Les tendances prennent ensuite dans les grandes villes comme Paris, Bordeaux, Lyon, Marseille, Toulouse mais aussi sur la côte d’azur. Cela s’explique par le fait que les solaires sont toujours avant gardistes de la tendance. Les marques font d’abord leur communication sur le solaire et seulement ensuite sur l’optique.  En effet, la lunette est le premier accessoire de luxe accessible et ostentatoire. La solaire est et reste un accessoire de mode indispensable. Tout le monde possède des solaires au même titre qu’un  sac à main ou une ceinture.

Comment la tendance change-t-elle?

Tout d’abord, il y a toujours un temps de décalage entre les grandes villes et les petites et moyennes villes. Ce qui est en vogue à Paris, Lyon ou en Côte d’Azur ne le sera que plus tard en région ! On assiste à des virages. Avant on ne jurait que par les lunettes métalliques, maintenant on veut de l’acétate. Avant,  on voulait des lunettes petites et rectangulaires et maintenant on est passé à la tendance oversize. Ce qui est amusant c’est qu’au départ ces lunettes faisaient rire… Un autre exemple, les lunettes Ray Ban pilote dont la tendance vient des années 60… Elles étaient complètement démodées voire ringardes il y a quelques années  et aujourd’hui  c’est un revers complet et les pilotes sont redevenues un accessoire incontournable. Comme quoi, tout est cyclique !  Il faut dire aussi que les people jouent un rôle déterminant dans la vente des modèles.

Comment sait-on à qui conseiller une paire de lunettes ?

Aujourd’hui on s’attache à ce que nos marques rentrent dans des cases de style de vie. Il y a quelques années les magasins étaient très sectorisés. Lunettes pour les jeunes de 16 à 20 ans, lunettes Chanel pour les 40 à 60 et Nina Ricci marque sénior. On ne réfléchit plus du tout comme cela aujourd’hui. On se dit cette lunette-là dans quel style de vie elle va se classer ?  fashion people pour celles qui aiment renouveler leurs paires pour être toujours dans la tendance et ce au meilleur prix ? Couture avec des formes tendances, bien actuelles mais très chic ? Masculines  technologiques et performantes ? ou alors légende avec des formes rétro ?

Quels sont vos modèles préférés ?

J’aime la discrétion, la sobriété du détail, le chic à la française… Paris reste une image sublimée dans le regard des étrangers, avec ses belles maisons de couture et l’image de la parisienne active… A Rome la dolce vita, les Italiens osent plus…  C’est le design latin…. Dans le nord de l’Europe on voit des choses beaucoup plus fines, beaucoup plus sobres et discrètes.

Quand quelqu’un rentre dans votre magasin : qu’est-ce que vous aimez ?

J’aime demander à mes clients « Qu’est-ce que vous avez aimé dans vos  lunettes qu’est-ce que vous n’aimez plus, quelles lunettes aimez-vous chez les autres ?»

Ce qui est amusant d’observer c’est que les personnes choisissent leurs lunettes de la même façon qu’ils choisissent dans leur vie… Certains sont très décidés et d’autres reviennent dix fois de suite… J’ai beaucoup de plaisir à conseiller et j’aime dire à mes clients prenez cette paire ou ne prenez pas celle-ci avec des arguments dont je suis sûr.