Portrait d’opticienne : dans les yeux de Marie-Odile Margot

Porter des lunettes, c’est voir mieux… mais c’est aussi se voir et être vu différemment. Les lunettes modifient votre image, révèlent un peu de votre personnalité, font partie de vous. Krys s’engage à vous faire vous sentir bien dans votre tête avec vos lunettes, et pour ça, l’enseigne propose à tous ses opticiens une formation « psychologie/beauté ». Marie-Odile MARGOT, gérante du magasin Krys Erstein depuis 9 ans, l’a suivie et nous raconte ce que ça lui apporte dans son travail au quotidien.

photo opticienne Marie Odile Margot« La formation proposée par Krys aide les opticiens à aborder les clients tout en étant spontané » explique Marie-Odile Margot. Organisée en deux séances, la formation est composée de jeux de rôles et d’analyses des visages.

« En voyant les traits plus ou moins fermés des personnes qui viennent en magasin on va arriver à mieux les cerner et à effectuer plus facilement une première sélection de montures. C’est une corde de plus à l’arc des opticiens » selon Marie-Odile Margot, qui confirme que la mission de « conseil » est une expertise.

 

Il y a plusieurs types d’acheteur selon l’opticienne :

« – celui qui vient seul et qui écoute les conseils qu’on lui donne. Il est probable qu’il concrétise l’achat de sa paire de lunettes directement.

- celui qui vous écoute mais qui a besoin de l’avis de son entourage. Dans ce cas-là on peut lui prêter une paire pour quelques jours, ou il revient avec une autre personne.

- celui qui a d’abord regardé sur le net et qui vient commander en magasin. Il va s’imprégner de nos conseils également et peut-être changer d’avis. »

Une vente peut durer jusqu’à 1h30 quand il s’agit d’une personne qui va porter des lunettes pour la première fois et qui n’est pas sûre d’elle. « On accompagne pleinement le client, on doit le rassurer. Il va se découvrir lui-même mais son entourage va le redécouvrir également, il faut qu’il soit flatté. Il arrive souvent que les clients reviennent nous voir au bout de quelques temps pour nous dire qu’ils ont été complimentés pour leurs lunettes ! ».

Pour Marie-Odile Margot, être un très bon opticien c’est bien sûr avoir le côté technique et médical et savoir écouter le client, mais c’est également être ouvert sur le monde de la mode.

« Certaines personnes viennent nous voir avec une idée de monture en tête, parce qu’ils l’ont vue à la télévision. Si elle ne leur va pas, on va chercher à les convaincre,  faire une sélection de lunette à partir des atouts physiques des clients, il faut que leur allure générale soit cohérente et qu’ils se sentent bien. ».

Car après tout, l’engagement de Krys est clair, « Vous allez vous aimer ! ».