Aller au contenu principal
  • Renouveler ma commande

(= cartData.lines.length =) article articles

  • (=:: line.product.common.title || line.designation =)

    (=:: line.quantity =)
    (=:: line.amountWithTaxes | rbsFormatPrice:cartData.common.currencyCode =) (=:: line.amountWithoutTaxes | rbsFormatPrice:cartData.common.currencyCode =) HT
    *Prix magasin

Total : (= cartData.amounts.linesAmountWithTaxes | rbsFormatPrice:cartData.common.currencyCode =) (= cartData.amounts.linesAmountWithoutTaxes | rbsFormatPrice:cartData.common.currencyCode =) HT

Panier en cours de paiement

Voir mon panier

Votre panier est vide. Panier en cours de chargement...

Audition Les Audio Days sont de retour !

Bien entendre est essentiel pour rester connecté au monde qui nous entoure, les AudioDays sont de retour, parce qu'il n'est jamais trop tôt pour regarder son audition en face !

N'attendez pas pour préserver votre capital auditif !

1 Français sur 2 n’a jamais évalué son audition(1)

6 millions de personnes(2) en France connaissent des troubles de l’audition

2 millions des personnes touchées par des problèmes auditifs ont moins de 55 ans(3)

Vous contrôlez votre vue, et votre audition alors ?

Et vous, où en êtes-vous ?

  • Avez-vous du mal à suivre une conversation ?
  • Faites-vous souvent répéter vos interlocuteurs ?
  • Augmentez-vous systématiquement le volume de la télévision ou du téléphone ?
  • Parlez-vous plus fort qu’avant ?
  • Percevez-vous de temps en temps des sifflements dans vos oreilles ?
Si vous avez répondu OUI à au moins une de ces questions, il est temps de faire le point sur votre audition.
Vous ne vous sentez toujours pas concerné ? Détrompez-vous nous le sommes tous !
Votre audioprothésiste Krys Audition vous propose de réaliser un premier bilan gratuit* qui ne prendra qu’une dizaine de minutes, dans un espace insonorisé, pour évaluer votre capital auditif.

Le bruit est partout, vos oreilles ont besoin de repos

De nos jours, nos oreilles sont constamment sollicitées par notre environnement et notre mode de vie connecté. C’est pourquoi, au-delà de la presbyacousie qui apparaît avec l’âge, l’une des principales causes des troubles auditifs est le bruit, et elle peut être prévenue.

Mais le bruit, pourquoi c'est dangereux ?

Le son devient nocif lorsqu’il dépasse les possibilités de réception de l’oreille. Il tue alors les cellules sensorielles que renferme la cochlée, située dans l’oreille interne, ce qui empêche la transformation du son en influx nerveux. Votre capital auditif s’en voit diminué, et le plaisir d’écoute disparaît…


La limite de nocivité est située à 85 dB, que vous dépassez facilement dans des milieux professionnels bruyants ou lorsque votre voisin entend distinctement la musique de vos écouteurs dans les transports.


Malheureusement, la perte auditive est irréversible, bien qu’elle puisse être compensée.
Limiter l’exposition au bruit dès le plus jeune âge, c’est donc contribuer à préserver son audition pour toute la vie.

Vous ne vous sentez toujours pas concerné ? Détrompez-vous, nous le sommes tous !

Voici quelques bons réflexes à adopter dès maintenant.

  • À la maison, chassez le bruit de votre quotidien. Ne sous-estimez pas une tondeuse, un aspirateur ou une perceuse. En cas de doute, ayez le réflexe de vous équiper de bouchons d’oreilles.
  • Dans les transports, mollo sur la musique. Car si vos écouteurs vieillissent, vos oreilles aussi. Pas plus d’une heure à la moitié du volume maximum
  • Au travail, soyez vigilant avec le brouhaha de l’open space, le bruit des machines à café, les déjeuners entre collègues… Faites des pauses auditives régulières dans un environnement calme.
  • En voiture, préférez une conduite relaxante. Ne faites pas exploser les basses pour masquer les bruits extérieurs.
  • En festival, on profite de la musique, pas du bruit. Éloignez-vous des enceintes et portez des bouchons d’oreilles. Pour percevoir le son le plus net possible, les puristes savent…
Et surtout, n’attendez pas pour adopter ces réflexes et préserver votre capital auditif.
*Le bilan auditif n’est pas un bilan médical.

(1) Données françaises des études de la DREES (Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques) de 2007 à 2014.
(2) Selon une étude EuroTrak de 2015.
(3) Selon une étude EuroTrack de 2009.


Vous allez nous aimer et nous suivre !

Restez informés et recevez nos offres KRYS

(= error =)

Listes d'abonnements

Votre inscription a été prise en compte

#Krys