Lunettes et lunettes de soleil Sonia Rykiel

Avec toujours un mot d’ordre, une envie, Sonia Rykiel refuse l’ordinaire, l’attendu, le convenu. Alors elle invente, elle change, elle essaie. Sonia Rykiel avance, toujours…

Sonia Rykiel en un clin d’œil

1968, année révolutionnaire qui voit Sonia Rykiel changer le visage de la mode. Sa signature ? Le Tricot, dont elle est sacrée Reine en 1970 par le Women’s Wear Daily.

Vive les coutures à l’envers et le pas d’ourlet, vive la démode et son souffle provocateur ! Désormais, il y aura des rayures, des dentelles, des strass et des mots écrits sur le corps des femmes.

Le monde vu par Sonia Rykiel

Vive les coutures à l’envers et le pas d’ourlet, vive la démode et son souffle provocateur ! Abolissons les diktats d’une mode rigide et sans humour ! Jouons la mode qui aime les femmes, épouse leurs formes à même la peau. Rykiel émancipe, Sonia ouvre des univers. Désormais, il y aura des rayures, des dentelles, des strass et des mots écrits sur le corps des femmes.

Son luxe c’est la simplicité. Sonia Rykiel n’a peur de rien, ose tout et son contraire. Sa jeunesse est dans la liberté. Sa liberté est dans son vêtement. Avec le noir pour fond d’écran, dont jaillissent des teintes doucement tamisée : dragée, parme, rose boisé, rouge kermesse.

Zoom sur les lunettes Sonia Rykiel

La collection de lunettes, associée au prêt à porter, reprend certains des codes emblématiques de la marque : le noir, les rayures,les clous, les strass ……alliant style et technicité .

Des modèles immédiatement reconnaissables avec des volumes élaborés, des reliefs travaillés.

Une collection de lunettes de vue et de lunettes de soleil qui illustre l’élégance libre et décalée chère à la maison Sonia Rykiel.

 


Raffinées et anticonformistes, la femme Rykiel séduit parce qu’elle surprend toujours. Une femme qui sort des conventions et des habitudes de son époque.

Coup de projecteur sur la marque Sonia Rykiel

Nathalie Rykiel, mannequin, metteur en scène des défilés mémorables et créatrice géniale de projets fous à lier, elle devient présidente de Sonia Rykiel en 2007. Elle impose sans rien demander le sex-toys à Saint Germain des Prés, crée de nouvelles lignes, collabore avec H&M et offre à sa mère le plus incroyable des défilés : 30 créateurs venus fêter ses 40 ans de métier, un immense hommage à la rousse adorée.

L’univers Rykiel s’élargit mais la femme Rykiel, elle, ne change pas. Une fois de plus, elle est là où on ne l’attend pas. Imprévisible, toujours prête à surprendre, elle est aujourd’hui imaginée par un homme, Geraldo da Conceicao. Parce que, comme le dit si bien Nathalie Rykiel : « Le talent n’a pas de sexe ».