Hypermétropie : un œil trop court

Vision floue de près mais correcte de loin, une hypermétropie peut passer inaperçue. À surveiller…

 

Hypermétropie : un œil trop court J’avais les yeux fatigués, souvent larmoyants, et lire me demandait un effort important, mais je mettais ces signes sur le compte de mon rythme de travail élevé… jusqu’à ce que des maux de tête m’incitent à consulter. Depuis que mon hypermétropie est corrigée, c’est le bonheur ! "


Hervé , 42 ans

 

Tout l’inverse de la myopie !

L’hypermétropie est liée à la forme et à la longueur de l’œil. Dans la majorité des cas, il est trop « court ». De ce fait, l’image se forme en arrière de la rétine et la vision est correcte de loin mais brouillée de près.

Une question d’accommodation

Bien tolérée si son intensité reste modérée, une faible hypermétropie passe fréquemment inaperçue, car les yeux ont la faculté d’accommoder et de masquer ce défaut.

Souvent, il s’accentue à partir de la quarantaine, quand le pouvoir d’accommodation du cristallin perd en efficacité. Des efforts importants et continus peuvent entraîner des fatigues oculaires (larmoiements, picotements, sensations de tiraillement ou de brûlures) et des maux de tête. Mais tout disparaît avec une correction adéquate !

Qui est concerné ?

Environ 10 % des Français sont hypermétropes et 9 % d’enfants. Ce trouble est répandu chez les petits, car leur œil est de plus petite taille. Il a tendance à se corriger de lui-même avec la croissance. Cependant, en l’absence de correction, un strabisme (une déviation d’un ou des deux yeux) peut survenir. Mieux vaut le corriger avant l’âge de 8 ou 9 ans. Dans tous les cas, un diagnostic précoce présente bien des avantages dans le traitement et dans le soulagement des symptômes.

Quelles solutions ?

L’examen ophtalmologiste consiste en une mesure de la réfraction. Le degré de correction s’exprime en dioptries positives. On parle ainsi, par exemple, d’une hypermétropie de + 3 dioptries.

La correction s’effectue alors avec des verres convergents (convexes) ou des lentilles de contact. Ce type de verres est plus épais au centre que sur les bords, comme une loupe.