Les troubles de l’audition : de quoi parle-t-on ?

Tout comme les troubles de la vue, les troubles de l’audition sont variés et peuvent affecter notre vie quotidienne. Ils peuvent avoir plusieurs origines : l’âge, une maladie héréditaire, un traumatisme…

Troubles de l'audition

Le nombre de personnes concernées par un trouble de l’audition est estimé à 6 millions en France. Contrairement aux idées reçues, les problèmes auditifs ne touchent pas seulement les personnes âgées puisqu’environ 2 millions de malentendants ont moins de 55 ans. Les jeunes sont même de plus en plus concernés : 87% d’entre eux sont régulièrement surexposés à un volume sonore trop élevé, en écoutant de la musique avec des écouteurs et/ou à en se rendant à des concerts.

La perte auditive peut vite devenir handicapante dans la vie quotidienne. Dans les cas les plus graves, elle peut mener au repli sur soi, à la dépression et/ou l’apparition précoce de maladies neuro-dégénératives (Alzheimer…). C’est pourquoi il est important de faire évaluer régulièrement son audition. Pourtant 1 français sur 2 ne l’a jamais fait…

Avec Krys Audition, Krys s’engage à améliorer votre bien-être auditif.

Les différents troubles de l’audition 
 

  • Les acouphènes : Ce sont des sifflements ou des bourdonnements d’oreille. Ils peuvent être passagers ou chroniques, ce qui les rend très invalidants.

  • L’hyperacousie : C’est une hypersensibilité qui fait percevoir les sons bien plus forts qu’ils ne le sont en réalité.
     
  • La presbyacousie : C’est une perte progressive de l’audition qui apparaît avec l’âge. Elle se traduit notamment par une perte de perception des sons aigus.
     
  • La surdité : C’est la perte partielle ou totale de l’ouïe. Elle existe à différents degrés, depuis la malentendance légère (perte de 20 à 40 dB) jusqu’à la surdité totale (perte de 120 dB ou plus).

A quel âge est-on concerné ?
 

Si les problèmes d’audition apparaissent généralement avec l’âge (à partir de 55-60 ans), les jeunes y sont pourtant de plus en plus souvent exposés.

  • Chez les jeunes, les nouveaux modes de vie (casques audio, écouteurs…) entrainent une exposition au bruit de plus en plus importante, avec des risques réels de troubles de l’audition.


Si 43% d’entre eux ont déjà été confrontés à des problèmes, 8% seulement ont jugé nécessaire de consulter*.

  • Chez les moins jeunes, c’est principalement de presbyacousie dont il est question. Cette altération progressive de l’audition apparaît vers 55-60 ans. Elle est souvent vécue comme une fatalité, mais des solutions existent avec le port d’aides auditives.


Alors que l’on soit jeune ou moins jeune, le bon réflexe est de consulter dès les premiers troubles et surtout de ne pas les laisser s’installer !

*Enquête nationale Reunica-JNA-IPSOS / Février 2015 Le capital auditif des jeunes est-il en danger ?

Audition : et vous, où en êtes-vous ?