Conjonctivite, kératite ou uvéite…. comment les reconnaître ?

Votre œil est rouge, irrité et vous démange ? Vous avez sans doute une inflammation de l’œil, mais entre la conjonctivite, la kératite et l’uvéite encore faut-il savoir laquelle… Aujourd’hui on vous explique comment reconnaître et différencier ces trois maladies oculaires.

La conjonctivite

La conjonctivite est l’inflammation de la conjonctive, c’est-à-dire la membrane qui recouvre le blanc de l’œil et l’intérieur de la paupière (à aucun moment la cornée n’est atteinte). C’est l’une des maladies oculaires les plus fréquentes mais pas d’inquiétude à avoir puisqu’elle est souvent bénigne et ne dure pas longtemps.

Comment ça s’attrape ?

Comme l’explique le Dr Olivier Laplace, ophtalmologiste, il n’existe pas une, mais plusieurs conjonctivites. En effet, cette inflammation peut être due à un virus (herpès, rougeole ou varicelle…), à une bactérie ou à une allergie (pollens, poils d’animaux, poussière, port de lentilles de contact…)

Quels sont les symptômes ?

  • Picotements et rougeurs à un œil ou aux deux yeux
  • Paupières « collées » le matin au réveil
  • Démangeaisons et larmoiement
  • Sensation d’un grain de sable sous la paupière
  • Vision légèrement brouillée sans baisse de l’acuité visuelle

Que faire ?

Cette maladie est très contagieuse alors le premier réflexe à avoir est d’éviter de toucher ou frotter vos yeux et de vous laver régulièrement les mains. La conjonctivite bactérienne se soigne à l’aide d’antibiotiques, la conjonctivite allergique avec l’utilisation de collyre. Quant aux conjonctivites virales, il est possible de les soigner avec des collyres antiseptiques ainsi que des antibiotiques et médicaments antiviraux. L’automédication étant dangereuse, nous vous conseillons de consulter votre médecin ou votre ophtalmologiste si les symptômes persistent ou s’aggravent (écoulements purulents par exemple).

La kératite

Contrairement à la conjonctivite, la kératite est une inflammation qui touche la cornée de l’œil. Elle peut avoir des conséquences graves sur la vision si elle n’est pas traitée à temps.

Comment ça s’attrape ?

La kératite peut avoir différentes origines. Elle peut être due à une infection bactérienne, à un traumatisme physique ou chimique : présence d’un corps étrangerlentilles de contact non adaptées, ultraviolets, etc

Quels sont les symptômes ?

  • Baisse de l’acuité visuelle (vision floue)
  • Douleur intense et larmoiement
  • Sensation de gêne face à la lumière (photophobie)
  • Paupières crispées, difficile à ouvrir


Saviez-vous que la cornée  comporte jusqu’à 60 fois plus de filets nerveux que les dents ? Voilà pourquoi son atteinte est souvent très douloureuse.

oeil rouge

Des solutions  pour la traiter ?

Le traitement d’une kératite dépend de sa cause. Mais en règle générale, comme pour soigner les conjonctivites, les collyres et les pommades ophtalmiques peuvent être utilisés pour soulager les douleurs. La kératite d’origine infectieuse, quant à elle, se soigne avec des antibiotiques ou un antiviral local, prescrit pour traiter le germe en cause.

L’uvéite

La plupart du temps, l’uvéite est une inflammation qui se développe à l’intérieur de l’œil, c’est pour ça qu’il est parfois difficile de la diagnostiquer.

Comment ça s’attrape ?

Les causes de l’uvéite peuvent être d’origine oculaire ou bien faire partie d’une maladie dite « générale » ou « systémique ». Mais dans la plupart des cas, c’est une maladie inflammatoire qui est en cause.

Quels sont les symptômes ?

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il existe différents types d’uvéites :

  • L’uvéite intermédiaire et postérieure: contrairement à la conjonctivite et la kératite, ces deux uvéites ne sont pas douloureuses. Elles se manifestent par une diminution de la vision et la présence de petites taches noires irrégulières et flottantes comme des « mouches volantes ».
  • L’uvéite antérieure est la plus douloureuse. Œil rouge et enflammé, sensibilité à la lumière, trouble de la vision mais aussi douleur intense et larmoiement sont autant de signes permettant de reconnaître cette inflammation oculaire.

Des solutions pour la traiter ?

Pour soulager les symptômes et éviter la constitution de lésions, votre ophtalmologiste vous prescrira des corticoïdes, administrés sous forme de collyres. Sachez également que l’uvéite n’est pas contagieuse contrairement à la conjonctivite, qui s’attrape très rapidement et facilement.

Conjonctivite, kératite ou encore uvéite… Vous avez désormais toutes les clés en main pour ne pas confondre ces trois pathologies oculaires. Une chose à retenir : si vous avez le moindre doute (symptômes, traitement etc..), consultez rapidement votre médecin généraliste ou votre ophtalmologiste pour éviter toute complication.