Ce qui fait pleurer les yeux

Les larmes ont un rôle essentiel pour nos yeux, mais parfois, on ne sait pas pourquoi elles surgissent. Facteurs environnementaux, émotions, aliments… qu’est-ce qui fait pleurer nos yeux ?

 

larme qui coule sur une joue

Différents types de larmes

Il faut tout d’abord savoir qu’il existe plusieurs types de larmes qui n’ont pas les mêmes composés chimiques : les larmes basales, les larmes émotionnelles et les larmes “réflexes”.

Si la définition des larmes émotionnelles paraît évidente, il n’en est pas de même pour les deux autres.

Les larmes basales sont celles qui permettent d’oxygéner la cornée, de lubrifier, de nourrir et de protéger l’œil. Celles que nous avons en permanence, lorsqu’on cligne des yeux.

Les larmes “réflexes”, comme leur nom l’indique, apparaissent lorsqu’un agent irritant entre en contact avec les yeux, pour les protéger.

yeux qui pleurent oignonL’oignon, l’agent irritant le plus connu

L’oignon est sans doute le plus connu des agents irritants, ainsi que la fumée ! En fait, tout est une question de gaz.

Lorsque vous coupez les oignons, vous percez les cellules qui le constituent. Un composé agressif pour nos yeux s’en échappe sous forme de gaz. Au contact des larmes basales qui protègent nos yeux, il se dissout et entraine la formation d’un acide sulfurique très irritant. C’est à ce moment là que les larmes « réflexes » se déclenchent pour rincer nos yeux. Seulement… plus le gaz entre en contact avec les larmes et plus il se transforme en acide sulfurique, et plus il y a d’acide sulfurique et plus on pleure et ainsi de suite…

C’est de cette façon que vous vous retrouvez à pleurer en éminçant des oignons !

Les autres facteurs de larmes

Le vent, surtout en automne et en hiver, peut lui aussi vous faire pleurer. Paradoxalement, les larmes apparaissent parce qu’il assèche vos yeux ! Pour combler le manque d’humidité, les larmes sont automatiquement produites en plus grande quantité à tel point qu’elles peuvent couler !

Les corps étrangers : grain de sable, cil, poussières… sont également irritants et provoquent les larmes « réflexes ». Grâce à leurs protéines antibactériennes, ces larmes détruisent les micro-organismes se trouvant sur les muqueuses et évacuent le corps étranger vers le coin interne de l’œil.

Enfin, en ce qui concerne les petites larmes qui apparaissent au coin de l’œil lorsque vous baillez ou lorsque vous riez, c’est en fait un « trop plein » de liquide lacrymal. A cause de l’ouverture exagérée de notre bouche, on contracte les sacs lacrymaux qui permettent l’évacuation des larmes par la gorge et le nez. Le surplus déborde donc par les yeux !

Vous l’avez vu, le système lacrymal est complexe et il existe une multitude d’événements et de facteurs qui peuvent causer l’apparition des larmes. Si ces dernières commencent à constituer une gêne pour vous, il est important d’aller consulter un ophtalmologiste car il pourrait s’agir d’une infection.