Aller au contenu principal

(= cartData.lines.length =) article articles

  • (=:: line.product.common.title || line.designation =)

    (=:: line.quantity =)
    (=:: line.amountWithTaxes | rbsFormatPrice:cartData.common.currencyCode =) (=:: line.amountWithoutTaxes | rbsFormatPrice:cartData.common.currencyCode =) HT
    *Prix magasin

Total : (= cartData.amounts.linesAmountWithTaxes | rbsFormatPrice:cartData.common.currencyCode =) (= cartData.amounts.linesAmountWithoutTaxes | rbsFormatPrice:cartData.common.currencyCode =) HT

Panier en cours de paiement

Voir mon panier

Votre panier est vide. Panier en cours de chargement...

N’attendez plus pour bien voir ! Prenez rendez-vous

Santé Le glaucome

Le glaucome est une maladie dégénérative du nerf optique qui entraîne progressivement une perte de la vision, qui débute par une atteinte de la vision périphérique et progresse graduellement vers le centre. Les données montrent que 2 % des personnes de 40 à 50 ans sont concernées, et 8 % des plus de 70 ans.
Cette maladie constitue la seconde cause de cécité dans les pays développés, après la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). C’est pour cela qu’il faut se faire dépister dès l’âge de 40 ans.

Comment se manifeste le glaucome ?


Le glaucome est souvent associé à une pression intraoculaire élevée qui comprime et endommage les fibres du nerf optique et de la rétine.
Dans certains cas, le patient présente une pression intraoculaire normale, mais une altération de la circulation sanguine qui entraîne la nécrose des cellules du nerf optique et de la rétine.

Que voit un patient atteint de glaucome ?


Le glaucome réduit la vision sur les côtés mais pas au centre. Dans une étude publiée en 2013 par le chercheur anglais David P Crabb, la majorité des patients ont décrit leur pathologie comme un déficit de vision flou et localisé, sans zones noires franches.

Par ailleurs, jusqu'à un stade avancé de la maladie, le patient conserve une acuité visuelle de 10/10°. Il peut, en effet, déchiffrer des caractères de petite taille devant lui, mais il est incapable de voir ce qu’il y a autour !

La vision des couleurs est épargnée et une atteinte de la perception colorée évoque plutôt une cataracte, souvent associée au glaucome après 70 ans.

Quels sont les facteurs de risques du glaucome ?


On ne connaît pas toutes les causes du glaucome, en revanche, certain facteurs peuvent favoriser le développement de la maladie :

  • Augmentation de la pression intraoculaire au-delà de 21 mm Hg, c’est le facteur de risque principal ;
  • Le glaucome survient en général à partir de 40 ans et sa fréquence augmente avec l’âge ;
  • La myopie pour les formes de glaucome à angle ouvert
  • L’hérédité : le risque de glaucome est augmenté si un parent est atteint ;
  • Une hypertension artérielle, un diabète, une apnée du sommeil ou encore la prise prolongée de corticoïdes peuvent accroître le risque de glaucome.

Qu'est ce que le glaucome à angle fermé ?


Il s'agit d'une urgence ophtalmologique qui survient le plus souvent chez les hypermétropes et se traduit par une augmentation brutale de la pression intraoculaire. Celle-ci est favorisée par l'anatomie de l'œil hypermétrope et l'âge. Le patient ressent des douleurs oculaires ou périorbitaires parfois violentes avec nausées. Le traitement repose sur la réalisation d'un geste appelée iridotomie, qui peut parfois être effectué de manière préventive chez les sujets à risque.

Pourquoi est-il important de se faire dépister ?



Les personnes touchées par cette maladie ne présentent au départ aucun symptôme, douleur ou perte de vision. Elle évolue lentement et peut rester silencieuse pendant dix à vingt ans. Le premier signe « visible » est le rétrécissement du champ visuel car les visions périphérique et latérale sont touchées.

Très souvent, le glaucome est découvert fortuitement à l’occasion d’une visite de routine pour un autre trouble visuel.

Le test de dépistage est simple, rapide et indolore : il consiste en une mesure de la pression intraoculaire, un examen de la papille optique (zone à la tête du nerf optique, au fond de l’œil) et un champ visuel. Il est notamment réalisable par l’ophtalmologiste lors des consultations pour la presbytie par exemple.

Ce geste de dépistage est très important car avec un traitement adapté, le glaucome évolue peu et la vision se stabilise. Un glaucome non dépisté peut en revanche s’aggraver jusqu’à provoquer la cécité du patient.

Une consultation ophtalmologique est donc conseillée tous les trois ans à partir de 40 ans, voire plus tôt si un membre de la famille est atteint.

Quels sont les traitements ?


Même si les traitements ne permettent pas de retrouver la vision perdue, ils peuvent ralentir l’évolution de la maladie.

Dans la plupart des cas, un traitement par collyre suffit. Cependant, il faut parfois avoir recours au laser ou à la chirurgie. Après une intervention, il est parfois possible d’arrêter les traitements locaux grâce à la baisse de la pression oculaire induite par l’intervention chirurgicale.

A lire aussi

  • La rétinite pigmentaire : symptômes et traitement

    Vous n’avez peut-être jamais entendu parler de la rétinite pigmentaire, pourtant cette maladie génétique dégénérative des yeux, qui touche environ 1 personne sur 4 000, est la première cause de cécité héréditaire dans les pays développés. Elle est généralement diagnostiquée chez les jeunes adultes, mais ses premiers signes peuvent apparaître de la petite enfance jusqu’à environ 30 ans.
  • Rétinoblastome : et si une simple photo pouvait sauver une vie ?

    A l'occasion de nombreux évènements, les flashs crépitent pour garder des souvenirs de ces instants de joie et de partage en famille ou entre amis. Mais saviez-vous que ces flashs pouvaient être bien plus que des éclairs de lumière et sauver des vies ?
  • Rétinopathie

    Cette affection de la rétine atteint en particulier les sujets diabétiques mais pas seulement. Zoom sur les différentes rétinopathies…
  • Glaucome

    Détérioration progressive du nerf optique, un glaucome évolue lentement. Ouvrons l’œil !
  • La cataracte : symptômes et traitement

    Tout comme la DMLA et le glaucome, la cataracte est une maladie dégénérative de l’œil et particulièrement du cristallin.
    Elle se manifeste principalement à partir de 60 ans et sa fréquence augmente avec l’âge : une personne sur cinq est atteinte à 65 ans et plus de deux sur trois après 85 ans !

Vous allez nous aimer et nous suivre !

Restez informés et recevez nos offres KRYS

(= error =)

Listes d'abonnements

Votre inscription a été prise en compte

#Krys