Aller au contenu principal

(= cartData.lines.length =) article articles

  • (=:: line.product.common.title || line.designation =)

    (=:: line.quantity =)
    (=:: line.amountWithTaxes | rbsFormatPrice:cartData.common.currencyCode =) (=:: line.amountWithoutTaxes | rbsFormatPrice:cartData.common.currencyCode =) HT
    *Prix magasin

Total : (= cartData.amounts.linesAmountWithTaxes | rbsFormatPrice:cartData.common.currencyCode =) (= cartData.amounts.linesAmountWithoutTaxes | rbsFormatPrice:cartData.common.currencyCode =) HT

Panier en cours de paiement

Voir mon panier

Votre panier est vide. Panier en cours de chargement...

Afin d’éviter toute attente en magasin et pour votre sécurité, prenez rendez-vous en ligne dès maintenant : Prendre rendez-vous

La Vision

Santé

La Vision


Tous nos articles La Vision

  • Des lentilles télescopiques pour les personnes atteintes de basse vision

    Des chercheurs suisses ont conçu des lentilles de contact télescopiques. Ces lentilles sont équipées d’un zoom, actionnable par un simple clignement de l’œil ! Les opticiens Krys ont choisi de vous présenter cette innovation qui pourrait changer la vie de nombreuses personnes atteintes de basse vision ou de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).
  • La rétinite pigmentaire : symptômes et traitement

    Vous n’avez peut-être jamais entendu parler de la rétinite pigmentaire, pourtant cette maladie génétique dégénérative des yeux, qui touche environ 1 personne sur 4 000, est la première cause de cécité héréditaire dans les pays développés. Elle est généralement diagnostiquée chez les jeunes adultes, mais ses premiers signes peuvent apparaître de la petite enfance jusqu’à environ 30 ans.
  • Rétinoblastome : et si une simple photo pouvait sauver une vie ?

    A l'occasion de nombreux évènements, les flashs crépitent pour garder des souvenirs de ces instants de joie et de partage en famille ou entre amis. Mais saviez-vous que ces flashs pouvaient être bien plus que des éclairs de lumière et sauver des vies ?
  • Dossier spécial : Les jeux vidéos

    Le jeu vidéo, est une pratique plus que populaire avec 64% des Français qui se disent au moins un peu intéressés*. Aujourd'hui au sein de ce territoire, émerge un phénomène, l'eSport, ou sport électronique, qui consiste en la pratique compétitive des jeux vidéo, seul ou en équipe, connecté à d’autres joueurs. De la vision dépend l’excitation autour de la partie en cours, une seconde d'inattention, un problème de discernement, une mauvaise vue, et c'est la catastrophe pour un jeu qui se joue à 100 à l'heure.
  • Des jeux vidéo thérapeutiques pour nos yeux

    Souvent critiqués pour leurs effets dévastateurs sur la vue, notamment celle des tout petits, les jeux vidéo pourraient vous aider à l’améliorer et à corriger certains troubles visuels. Mais pas n'importe lesquels : les jeux vidéo thérapeutiques. Quezaco ? On vous dit tout.
  • On m’a dit que travailler sur l’ordinateur abîme les yeux ?

    C’est faux ! Si les écrans peuvent provoquer des fatigues oculaires, en revanche, ils ne provoquent pas de troubles supplémentaires. Cependant, les écrans peuvent mettre en évidence certaines anomalies préexistantes : comme un astigmatisme ou une hypermétropie latents, un strabisme caché, ou encore une insuffisance de sécrétion lacrymale… surtout si la distance de travail entre l’utilisateur et son ordinateur n’est pas suffisante (40 à 60 cm au moins).
  • Livre ou liseuse électronique : que choisir pour vos yeux ?

    Le débat existe déjà depuis plusieurs années entre les livres et les liseuses électroniques. Légères, économiques, pratiques, les liseuses ont de nombreux atouts mais les livres gardent néanmoins une valeur sentimentale auprès des lecteurs. Mais qu’en est-il exactement pour vos yeux ?
  • Bien lire avec ses troubles oculaires

    Lorsque vous regardez un écran trop longtemps ou lisez de manière prolongée, vous pouvez ressentir une gêne au niveau des yeux voire des maux de tête. Ce sont les symptômes de la fatigue oculaire.
  • On m’a dit que la myopie protège de la presbytie !

    C’est faux ! Contrairement aux idées reçues, la myopie ne protège en aucun cas de la presbytie. La presbytie ne fait pas de jaloux, elle concerne tout le monde ! Elle débute vers 44, 45 ans et peut évoluer jusqu’à 60 ans. Les opticiens Krys vous proposent une mise au point pour comprendre d’où vient cette croyance !
  • Vision trouble = défauts visuels ?

    Vous plissez les yeux en lisant cet article ? Vous vous êtes reculé de votre écran ? Vous avez souvent des maux de tête ? Si la réponse est oui, vous souffrez peut-être d’une amétropie.
  • Vrai ou faux ? On peut mettre des lentilles en étant presbyte.

    C’est vrai ! Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les lentilles de contact ne sont pas réservées qu’aux myopes et conviennent également aux presbytes. Quelle que soit l’avancée de la presbytie, il est possible de la corriger avec des lentilles, sauf si votre ophtalmologiste a détecté une contre-indication aux port de lentilles.
  • La vue au fil des âges

    Un trouble visuel peut se déclarer à tout âge, c’est pourquoi, si vous vous rendez compte de certains symptômes persistants tels que de la fatigue visuelle ou tout simplement une gêne au niveau des yeux, il est important de consulter un ophtalmologiste.
  • Qu’est-ce que la distance pupillaire ?

    Pour vous proposer une paire de lunettes de vue qui vous convient parfaitement, l’opticien a plusieurs données à prendre en compte : votre correction bien sûr, l’aspect esthétique de la monture mais il a également besoin de mesures anatomiques, notamment l’écart pupillaire.
  • 10 conseils pour prévenir la fatigue oculaire

    Travail sur écran, pollution, changements de température, stress…
    Vos yeux aussi sont soumis à un train d’enfer. Dix conseils pratiques pour prévenir et lutter contre la fatigue oculaire.  
  • Comment protéger vos yeux des écrans ?

    Les écrans ont pris une place importante dans la vie quotidienne des Français. Ce n’est pas sans conséquence : ils émettent une lumière nocive pour les yeux : la lumière bleue.
  • 1ère visite chez l’opticien : comment ça se passe ?

    Muni de votre ordonnance, vous êtes prêt à vous rendre chez un opticien pour choisir vos premières lunettes de vue. Elles sont certes un dispositif médical mais elles sont aussi devenues un véritable accessoire de mode avec lequel vous allez pouvoir vous faire plaisir ! Nous avons demandé à Franck Lacroix, opticien Krys à Castelsarrasin dans le Tarn-et-Garonne, de nous expliquer comment se déroule une première visite.
  • Rétinopathie

    Cette affection de la rétine atteint en particulier les sujets diabétiques mais pas seulement. Zoom sur les différentes rétinopathies…
  • Glaucome

    Détérioration progressive du nerf optique, un glaucome évolue lentement. Ouvrons l’œil !
  • La cataracte : symptômes et traitement

    Tout comme la DMLA et le glaucome, la cataracte est une maladie dégénérative de l’œil et particulièrement du cristallin.
    Elle se manifeste principalement à partir de 60 ans et sa fréquence augmente avec l’âge : une personne sur cinq est atteinte à 65 ans et plus de deux sur trois après 85 ans !
  • DMLA

    Vous avez l'impression que les lignes droites ondulent ou se déforment ? C’est peut-être le signe d’un début de dégénérescence maculaire liée à l’âge. De quoi s’agit-il ?
  • Diabète et bonne vision ne font pas bon ménage

    Selon plusieurs études, on estime à 3,5 millions le nombre de français aujourd’hui atteints par le diabète. Causé par certaines prédispositions génétiques ou par des modes de vies sédentaires et des habitudes alimentaires déséquilibrées, les diabètes de Type 1 et de Type 2 engendrent de nombreux problèmes de santé et notamment des troubles de la vision, comme une rétinopathie diabétique dans la majorité des cas.
  • Le strabisme

    Le strabisme, lorsqu’un des deux yeux dévie de la direction normale du regard, est assez fréquent chez les enfants : il en touche environ 3 à 4%. Concrètement, il se traduit par un œil dévié qui s’accompagne le plus souvent d’une baisse de la vision pour ce dernier, autrement appelée « l’amblyopie ». Si le strabisme n’est pas pris en charge dès son dépistage, l’œil « paresseux » peut rester faible de manière définitive ! Il est donc important de consulter un ophtalmologiste dès l’apparition d’une déviation d’un œil . Plus la prise en charge est rapide meilleure est la récupération.
  • L’ hétérophorie : les symptômes, les traitements

    L’ hétérophorie est une déviation de l’axe de la vue constatée quand les yeux sont au repos. A la différence du strabisme, l’hétérophorie n’est pas une déviation permanente. C’est une anomalie extrêmement fréquente qui touche 75% de la population. Peu de personnes en ressentent une gêne car dans la grande majorité des cas, l’effort fusionnel, qui est un réflexe pour maintenir sans effort la tendance à la déviation, se fait sans difficulté. On dit que le sujet « compense » son hétérophorie. Les gênes n’apparaissent que lorsque cet effort de compensation devient trop important.
  • Tester votre acuité visuelle

    Les problèmes de vue font partie du quotidien de millions de Français. Parfois détectés très tôt, d'autres apparaissent plus tardivement, en raison d'une exposition trop fréquente à l'écran d'un ordinateur par exemple, ou d'un simple vieillissement de l'organe. Au moindre doute, un test de vue s'impose !
  • Du temps pour s'habituer aux verres progressifs

    Attention aux idées reçues ! Si l’adaptation au verre progressif pouvait être longue il y a 10 ans, elle s’est considérablement raccourcie grâce aux progrès technologiques.
    Les verres progressifs nécessitent un temps d’adaptation pour lequel nous ne sommes pas tous égaux !

Vous allez nous aimer et nous suivre !

Restez informés et recevez nos offres KRYS

(= error =)

Listes d'abonnements

Votre inscription a été prise en compte

#Krys